Lahoucine Ait Omghar tué par des policiers le 28 mars 2013

Hommage le 28 mars 2014
Lahoucine Aït Omghar, tué par des policiers le 28 mars 2013 à Montigny-en-Gohelle.

Un an après les faits, la justice démontre son inefficacité, et sa lenteur dans l'instruction des dossiers quand les mis en examen sont des policiers.

Les policiers responsables de la mort de Lahoucine Aït Omghar, ce jeune entrepreneur de 25 ans, ces bourreaux continuent à exercer et ne semblent pas être inquiétés dans cette mise en examen "homicide involontaire, ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner".

Les témoins présents sur place affirment que Lahoucine n'a jamais porté de coup aux policiers.

La famille de Lahoucine espère que justice et vérité soient rendues à leur fils, qu'on a stigmatisé et insulté, en effet le portrait qui a été fait de Lahoucine à travers les médias a choqué la famille endeuillée. Comment peut-on rendre une victime coupable de sa propre mort? Comment peut-on tenir compte d'une seule version, (celle des syndicats policiers) des faits, et ne pas tenir compte des témoins présents sur place?

La police continue à tuer en France en toute impunité, la justice continue à les acquitter, l'État reste sourd et muet face à ces meurtres commis par le bras armé de l'État.
Nous avons suivi cette affaire depuis le premier jour et continueront à la suivre et apporter tous notre soutien à la famille.
Collectif "urgence notre police assassine"