Houcine Bouras tué d'une balle dans la tête alors qu'il était menotté

L’autoroute A35 était le théâtre d’une scène tragique dans l’après-midi du mardi. "Un détenu a été tué par balle cet après-midi par un gendarme sur l’autoroute A35 lors de son transfèrement depuis une prison de Strasbourg vers un juge d’instruction à Colmar,", rapporte Le Figaro. D’après les précisions apportées par dna.fr, le décès du détenu a été enregistré sur l’autoroute A35, à hauteur de l’entrée de Colmar, dans le sens Sélestat-Mulhouse, peu avant 13h30.

Le détenu nommé Hocine Bouras est un natif de Colmar. Ce jeune homme de 23 ans avait été retiré de la maison d’arrêt de Strasbourg où il était en détention provisoire pour une affaire de vol à main armée. Il devait rejoindre Colmar où un juge d’instruction l’entendrait pour cette affaire dont il est suspecté. 

Dans la voiture de la gendarmerie qui tenait d’escorte se trouvaient un gendarme adjoint volontaire, au volant et une femme gendarme assise à l’arrière près du détenu. D’après les propos de dna.fr, les 2 agents étaient en poste dans le Bas-Rhin. Le procureur de la République, Bernard Lebeau a annoncé qu’une bagarre aurait éclaté à l’arrière du véhicule. Le gendarme adjoint aurait arrêté le véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence et aurait tiré sur Hocine Bouras, touché à la pommette. "A ce stade, on ne sait pas si le gendarme a agi en état de légitime défense", commente le représentant du Parquet.

Ayant tué le détenu, le gendarme adjoint est actuellement placé en garde à vue. Peu de temps après les faits, des secours dont les pompiers ainsi que des forces de l’ordre et des agents de la direction des routes sont arrivés sur les lieux. L’inspection générale de la gendarmerie nationale quant à elle, se charge de diriger l’enquête.