Yassine Aibeche tué d'une balle à Marseille le 14 février 2013

 http://www.millebabords.org/spip.php?article22783

L’assassinat de Yassine par un policier rue Salengro 

 

Des policiers confortés à Marseille par la réintégration des policiers corrompus et les déclarations et pratiques de répression de "leur" ministre Valls !
Une marche blanche est en préparation avec le soutien des associations.

 

Triste nouvelle, encore un jeune, Yassine Aibeche tué d'une balle par un policier à Marseille dans la nuit du 14 février 2013.
Cette victime est encore une fois et rendu coupable à titre posthume d'après les propos des syndicats policiers qui transmettent l'information à l'AFP., c'est assez récurrent dans ce genre d'affaire.
Sous prétexte qu'on est fumé un joint, avoir commis quel que soit le délit, on mérite la mort .
La vraie question c'est que ce policier qui n'était pas en service à faire usage de son arme et a commis un homicide volontaire, on doit s'indigner et condamner cet acte et non pas salir et condamner la victime qui est morte et à qui on manque de respect à elle et à sa famille endeuillée.
Arrêtez d'inverser les rôles!


Je n'ai pas entendu Monsieur le ministre de l'Intérieur, ni les syndicats policiers qui ont pour habitude d'être très loquace dans ce genre d'affaire.
Ni de condamnation de cet acte grave par le ministère de l'intérieur, il est vrai qui n'est jamais bon de pointer du doigt un membre de sa famille.
Vous me direz, cela devient tellement banal qu'un jeune issu d'une certaine catégorie sociale soit tué par des policiers en service cela ne choque plus personne, à la limite ça devient de sa faute s'il est mort, s'il n'a pas le bon profil, s'il n'est pas né dans le bon quartier, s'il n'a pas la bonne couleur de peau.
On continue à nous mépriser jusqu'a la mort, c'est honteux et scandaleux de part d'un pays qui se prévaut le pays des droits de l'homme.


Liberté, Égalité, Fraternité ? pas pour tous

Nos morts ont tous un point en commun, ils ont été tués par des policiers « tous issu de l’immigration, issu d'un quartier populaire, issu d'une catégorie sociale populaire.

C'est une forme d'extermination à petit feu qui continue!