Youssef Mahdi contrôlé, mort noyé

Youssef Mahdi contrôlé, mort noyé
Melun, lundi 5 juin, 4 jeunes hommes passent la soirée sur les quais de la Seine. La police qui patrouille dans le coin comme tous les soirs, les contrôlent. Youssef Mahdi 24 ans, veut leur échapper, il se jette dans la Seine. Il perd pied, son frère et un brigadier sautent à leur tour mais rien n’y fera : il s’est noyé. 
Le lendemain, des proches, des voisins se rassemblent à Dammarie-les-Lys, ville voisine où Youssef vivait, dans la cité de la Plaine du Lys. L’un de ses copains interrogé par la presse dénonce « les contrôles incessants de la police […] On dirait qu’on est des terroristes alors qu’on vient juste festoyer ici sans faire de mal à personne. On n’a nulle part d’autre où aller, c’est abuser ce qu’il vient de se passer ». Lorsque on repense au 1er numéro, paru il y a 10 ans, du bulletin de Résistons sur la mort de Xavier Dem (tué d’une balle policière en pleine tête) et Mohamed Berrichi (mort poursuivi par les BAC), toutes deux dénoncées par l’association Bouge qui bouge basée dans cette même cité de la Plaine du Lys, on se dit que l’histoire se répète et ça fait froid dans le dos.

http://antidelation.lautre.net/spip.php?article2195